Mon Dieu à moi

Agenda

10

novembre 2018

19h30 - 20h30

 

Inauguration bar - hôtel de la Croix Blanche

Le Gâvre (44)

Dos Argenté B est aussi sur :

Mon Dieu à moi

J’aime pas les religions

En tant qu’institutions.

En moutons elles transforment

Ou bien en loups sans forme.

Elles détruisent les hommes

Elles pétrissent, elles déforment

Elles font un gros boulot

De lavage de cerveau.

 

Le dieu que je préfère

Il habite dans une pierre

Ou dans l’épicéa

Qui pousse au canada.

Le dieu que je préfère

Il vit en Angleterre

Ou bien dans les grands bois

Du nord Venezuela.

 

J’aime pas les religions

Je vois des gros canons

Et des petits soldats

Qui marchent tous au pas.

Pour bénir les armées

Y’a toujours des curés

Ou des ayatollahs

Les rabbins ça manq’ pas.

 

Le dieu que je préfère,

Il habite la mer

Il vit dans des bateaux

Qui roulent sur les flots.

Le dieu que je préfère

Danse à Belle Ile en mer

Ou fait le rigolo

Sur le dos d’un chameau.

 

Refrain

 

J’aime pas les religions

Leurs manipulations

Elles sont jamais en retard

Pour prendre le pouvoir.

Elles magouillent, elles complotent

Soutenant les despotes

Toujours celles qui gagnent

Envoient les autres au bagne.

 

Le dieu que je préfère

Il habite la terre

Il aime les champignons

Seul’ment ceux qui sont bons.

Le dieu que je préfère

Il s’habille tout en vers

Il chante des chansons

Aux petits nourrissons.

J’aime pas les religions

Ça sent l’inquisition

L’odeur du bucher

Les cris du lapidé

Ça parle d’la femme violée

Qui voudrait avorter

Mais elle ne le peut pas

Son dieu ne le veut pas.

 

Le dieu que je préfère,

L’œil du chat son repère,

Contemple avec malice

La goutt’ de pluie qui glisse.

Le dieu que je préfère

Dans un oiseau se perd

Dans l’eau au vent qui plisse

Ou dans la fleur d’iris.

 

Refrain

 

Toutes les religions

Sont sûres d’avoir raison.

Elles prônent la tolérance

Mais guident la violence.

Leurs prophètes, dits si bons,

Souvent méchants ils sont.

Déformés et pervers

Piliers d’enfer sur terre.

 

Le dieu que je préfère

Il vit dans mes artères,

Dans les signes que je vois

Partout autour de moi.

Le dieu que je préfère

Il est diffus dans l’air

Intuitif quelques fois

Et c’est bien mieux ma foi.

 

Refrain :

 

Ah ! ah !ah !ah ! soyez pas tristes

Ah ! ah !ah !ah ! oui, dieu existe.

Ah !ah !ah !ah ! dieu est partout

Ah ! ah !ah !ah ! mais il est fou.

J’aime pas les religions

Elles tremp’nt dans le pognon.

 

 

 

 

 

Dos argenté

Dimanche soir 2 Octobre 2011